Parlons-en

La Loi locale 97 de la ville de New York : ce que cela signifie pour les propriétaires de bâtiments

Chez BrainBox AI, nous aimons penser que nous connaissons une chose ou deux sur les bâtiments. Et bien que notre ville de Montréal ne manque pas de nouvelles constructions impressionnantes et de structures historiques, s’il y a une ville dont le nom est synonyme de vie verticale, c’est bien New York.

En fait, non seulement New York abrite le plus haut bâtiment d’Amérique du Nord, mais elle compte également plus de gratte-ciel que toute autre ville du pays. Il n’est donc pas surprenant que New York soit à la pointe du progrès en matière de construction, d’exploitation et d’entretien de bâtiments durables. Leur dernière étape consiste en l’introduction de la Loi locale 97.

La Loi locale 97 de la ville de New York : ce que cela signifie pour les propriétaires de bâtiments

Qu’est-ce que la Loi locale 97 de la ville de New York?

Comme beaucoup d’entre nous le savent, les bâtiments commerciaux consomment une quantité colossale d’énergie, représentant plus d’un tiers de la production énergétique mondiale. Limiter ce nombre est un élément essentiel de la lutte contre la crise climatique.

À New York, la situation locale est tout aussi désastreuse. On estime que deux tiers des émissions de gaz à effet de serre de la ville proviennent des bâtiments, qu’il s’agisse de l’éclairage, des systèmes internes de CVC ou des charges des prises. Sachant que la ville de New York prévoit d’être carboneutre d’ici à 2050, les dirigeants municipaux ont compris depuis longtemps qu’il fallait faire quelque chose pour réduire les coûts environnementaux des bâtiments.

En 2019, la ville de New York a présenté la Loi sur la mobilisation en faveur du climat, incluant la Loi locale 97. En résumé, la Loi locale 97 vise à réduire les émissions des bâtiments de 40 % d’ici 2030 et de 80 % d’ici 2050. 

Pour satisfaire à ces normes, la loi énonce des stipulations en matière d’efficacité énergétique et des limites d’émissions de gaz à effet de serre qui doivent être respectées à partir de 2024. De nouvelles restrictions, plus strictes, remplaceront ces limites à partir de 2030.

La Loi locale 97 couvre les bâtiments suivants :

  • Bâtiments de plus de 25 000 pieds carrés bruts;
  • Deux bâtiments (ou plus) qui existent sur le même lot fiscal et qui, une fois combinés, dépassent 50 000 pieds carrés;
  • Deux bâtiments (ou plus) appartenant à une association de copropriétaires et régis par le même conseil de gestion qui, une fois combinés, dépassent 50 000 pieds.


Il y a quelques stipulations à considérer concernant la Loi locale 97. Par exemple, si les logements abordables peuvent être traités différemment en vertu de la loi, ils ne sont pas exemptés des règles. Afin d’encourager l’utilisation des véhicules électriques (VE), les émissions provenant de la recharge des véhicules électriques ne seront pas incluses dans le total des émissions d’un bâtiment. 

Que signifie la Loi locale 97 pour les propriétaires de bâtiments? 
À l’approche de l’année 2024, il est compréhensible que les propriétaires de bâtiments fassent déjà tout ce qui est en leur pouvoir pour se préparer à ces objectifs ambitieux en matière d’émissions. Alors que les nouvelles constructions peuvent s’appuyer sur des matériaux plus efficaces et un plan plus respectueux de l’environnement, les propriétaires de bâtiments existants doivent être prêts à les mettre à niveau ou à les moderniser jusqu’à ce que leurs bâtiments répondent aux normes de durabilité. Nous y reviendrons plus tard. 

Que se passe-t-il si les bâtiments ne sont pas conformes à la Loi locale 97?
Les bâtiments qui ne sont pas conformes à la Loi 97 peuvent s’attendre à recevoir de lourdes amendes. À partir de 2025, les propriétaires de bâtiments non conformes pourront se voir imposer un montant égal au montant de leur excédent d’émissions, multiplié par 268 $.

 

Comment préparer votre bâtiment pour le succès : conseils pour répondre aux normes de la Loi locale 97

Commencez tôt

La Loi locale 97 prévoit une mise en conformité à partir de 2024. Le meilleur moment pour commencer à planifier était hier – le deuxième meilleur moment pour commencer est aujourd’hui. Après tout, après l’année 2024, les règles entourant la Loi locale 97 ne feront que devenir plus strictes. Il est important que vous soyez préparé. 

Créez un comité vert 

Si votre bâtiment n’a pas encore de comité de durabilité ou de comité « vert », c’est le moment idéal pour en créer un. Tout ce dont vous avez besoin, c’est d’un conseil composé de quelques membres qui se réunissent pour mettre en place des efforts de réduction de la consommation d’énergie et générer des idées adaptées à votre bâtiment. 

Rendez votre bâtiment « intelligent » 

Le moyen le plus simple pour les bâtiments de la ville de New York de se conformer à la Loi locale 97 est d’optimiser leurs systèmes existants. Nous savons que les systèmes de CVC (chauffage, ventilation et climatisation) sont responsables en moyenne de 45 % de la consommation d’énergie des bâtiments. BrainBox AI utilise une IA prédictive et auto-adaptative pour réduire ce chiffre jusqu’à 25 %. 

BrainBox AI + Cammeby’s International Ltd : une histoire à succès de la Loi locale 97


Examinons un exemple concret de la manière dont la technologie des bâtiments auto-commerciaux peut contribuer à réduire les émissions des bâtiments.

Récemment, BrainBox AI a fait ses débuts à New York en s’associant à Cammeby’s International Ltd, un acteur majeur de l’immobilier dans la région de New York et au-delà depuis plus de 50 ans. Soucieux de savoir comment répondre au mieux aux exigences de la Loi locale 97, Cammeby’s a fait appel à la technologie de BrainBox AI pour optimiser ses systèmes de CVC existants en temps réel. Le résultat final est un système « plus intelligent » qui chauffe, refroidit et ventile efficacement. 

« Nous sommes conscients que nous devons réduire les émissions opérationnelles de nos bâtiments, et l’efficacité énergétique est un facteur central de notre stratégie de décarbonisation », a déclaré Aron Weber, directeur régional de Cammeby’s International Ltd. « Le système de CVC étant l’un des plus gros consommateurs d’énergie, nous sommes ravis de nous associer à BrainBox AI pour optimiser davantage les performances énergétiques et de durabilité de notre bâtiment tout en offrant un meilleur confort à nos locataires. »

Frank Sullivan, directeur commercial de BrainBox AI, ajoute : « la Loi locale 97 va changer ce à quoi ressemble le succès pour les propriétaires de bâtiments dans la ville de New York. Nous sommes ravis de prendre une bouchée de la Grosse Pomme tout en aidant un acteur important de l’immobilier à naviguer dans ce nouveau paysage législatif. »

Si vous êtes propriétaire, investisseur ou gestionnaire d’un bâtiment à New York et que vous êtes curieux de savoir comment BrainBox AI peut vous aider à réduire vos émissions, apprenez-en plus sur BrainBox AI. Nous avons atterri dans l’Empire State, et nous sommes impatients de vous rencontrer et de vous aider à vous lancer dans un voyage réussi vers la carboneutralité.