Parlons-en

Parlons d’énergie renouvelable

Parlons d’énergie renouvelable

L’énergie renouvelable semble être un de ces sujets à propos duquel plus l’on en apprend, moins l’on en sait. L’une des raisons de ce paradoxe est l’abondance de renseignements à ce propos en ligne. Malheureusement, il peut être difficile de s’y retrouver dans cette mer d’informations qui, nous devons le noter, ne sont pas toujours exactes. Certaines proviennent de sources douteuses, d’autres sont politisées, et c’est sans compter ce qu’on ignore tout simplement. En tant qu’entreprise technologique axée sur l’amélioration écoénergétique, BrainBox AI a un faible pour l’énergie renouvelable. Dans cet article, nous nous pencherons sur certaines des déclarations les plus fréquentes à propos de l’énergie renouvelable et nous ferons de notre mieux pour les valider ou les réfuter.

Vrai ou faux : l’énergie renouvelable coûte plus cher que les combustibles fossiles


Même en 2021, la dépendance des Nord-Américains envers les combustibles fossiles est impressionnante. Aux États-Unis seulement, 81 % de l’énergie est produite à l’aide de ressources non renouvelables, notamment le charbon, le pétrole et le gaz naturel.

 

Nous savons que ces combustibles fossiles nuisent à l’environnement en relâchant des gaz à effet de serre dans notre atmosphère, ce qui contribue directement au réchauffement de la planète. Toutefois, nous justifions souvent notre dépendance à ces produits en disant qu’ils « coûtent moins cher à produire que de l’énergie renouvelable ».

 

La réalité? C’est complètement faux. L’énergie renouvelable est la source d’énergie la plus économique au monde, et elle ne fait que devenir plus abordable. Quoique d’autres raisons puissent nous empêcher d’accéder aisément à ce type d’énergie, les coûts n’en sont généralement pas une. C’est plutôt le caractère intermittent de ces ressources qui peut avoir un effet dissuasif, l’imprévisibilité de certaines sources d’énergie, comme l’éolien ou le solaire, pouvant nécessiter une planification atypique du réseau électrique.

Vrai ou faux : nous assistons à une explosion de la demande en énergie renouvelable


Nul besoin d’être un économiste pour comprendre le pouvoir de l’offre et de la demande. L’énergie renouvelable n’était peut-être pas des plus communes par le passé, mais de nos jours, tous semblent vouloir l’utiliser.

 

Cette observation est vraie : la demande en énergie renouvelable augmente en effet. L’on estime qu’entre 2021 et 2022, elle augmentera de 100 gigawatts. D’un côté, il s’agit d’une bonne nouvelle, car cela signifie que le concept de l’énergie renouvelable est en voie de se répandre, et donc que les gens sont probablement plus sensibilisés à la crise climatique et aux mesures qui doivent être prises pour lutter contre celle-ci. Le problème découle cependant du fait que le monde ne dispose pas encore d’une production d’énergie renouvelable suffisante pour répondre à la demande, ce qui signifie qu’à moins de devenir plus écoénergétiques, nous n’aurons d’autre choix que de continuer à dépendre de sources d’énergie traditionnelles, comme les combustibles fossiles, jusqu’à nouvel ordre. 

Vrai ou faux : l’énergie renouvelable est la solution à la crise climatique.


Les mauvaises nouvelles ne sont jamais faciles à accepter, et l’information complexe à propos de la crise climatique pullule. Qu’il s’agisse de phénomènes météorologiques extrêmes, de l’élévation du niveau des mers ou de l’extinction d’espèces, de nombreux phénomènes alarmants se produisent dans le monde. Mais l’énergie renouvelable remédiera à tout ça, n’est-ce pas? Malheureusement, c’est faux. Par contre, cela ne veut pas dire que nous devons abandonner tout espoir. Cela signifie seulement que ce n’est pas en passant simplement à l’énergie renouvelable, sans apporter d’autres changements à nos comportements, que nous mettrons un terme à la crise climatique. Comme nous l’avons vu, notre production et la fiabilité des sources d’énergie renouvelables ne suffisent pas à combler nos besoins croissants, nous sommes donc toujours dépendants des combustibles fossiles sous une forme ou une autre. Nous n’avons par contre pas besoin d’abandonner notre objectif de carboneutralité. Pour atteindre la carboneutralité, nous devrons plutôt nous attaquer à l’aspect demande du problème en optimisant notre utilisation de l’énergie existante afin d’être plus efficaces et plus respectueux de l’environnement. À ces fins, nous devrons non seulement réduire notre consommation d’énergie, mais aussi déplacer notre charge énergétique vers des périodes où elle peut plus facilement être assurée par de l’énergie renouvelable. Autrement, alors que nous nous remettons de la pandémie, nous pourrions nous lancer sur une trajectoire dangereuse de dépendance excessive à l’égard de sources d’énergie à forte empreinte de carbone en raison d’une surconsommation inutile et d’une utilisation inefficace de l’énergie. Tout en rêvant du jour où nous pourrons tous dépendre de sources d’énergie renouvelables, nous savons que des gestes rapides et efficaces doivent être posés maintenant pour protéger l’environnement. Si vous supervisez l’exploitation d’un bâtiment commercial, vous pouvez apporter votre contribution en choisissant de travailler avec BrainBox AI.

Le pouvoir de l’optimisation des dispositifs énergétiques existants
BrainBox AI utilise une technologie exclusive pour analyser les systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation (CVC) de votre immeuble et effectuer des réglages visant à améliorer leur efficacité. L’installation se fait en quelques heures et l’IA prédictive et auto-adaptative aura toutes les subtilités de vos environnements intérieurs mémorisées en quelques semaines.

 

Les bâtiments commerciaux sont responsables d’une part importante de la consommation d’énergie dans nos communautés, c’est pourquoi tout geste de notre part pour remédier à la situation peut avoir une portée significative. Vous tourner vers BrainBox AI est une excellente façon de réduire l’empreinte carbone de votre propriété et de contribuer à la lutte pour la carboneutralité, dans laquelle les sources d’énergie renouvelables joueront un rôle clé – aux côtés d’autres mesures.