Parlons-en

5 faits à connaître sur la transition énergétique

Le passage aux sources d’énergie propres, connu formellement sous le nom de « transition énergétique », jouera un rôle crucial dans la lutte mondiale contre la crise climatique. Ce changement implique une évolution de la façon dont les propriétaires et les gestionnaires d’immeubles, mais aussi les citoyens ordinaires, conçoivent leur consommation d’énergie. Voici ce que vous devriez savoir sur la transition énergétique.

5 faits à connaître sur la transition énergétique

Le passage aux sources d’énergie propres, connu formellement sous le nom de « transition énergétique », jouera un rôle crucial dans la lutte mondiale contre la crise climatique. Ce changement implique une évolution de la façon dont les propriétaires et les gestionnaires d’immeubles, mais aussi les citoyens ordinaires, conçoivent leur consommation d’énergie. Voici ce que vous devriez savoir sur la transition énergétique.

De nos jours, il peut sembler plus difficile que jamais d’être optimiste quant à la possibilité d’éviter le pire de la crise climatique. Nous pouvons avoir l’impression que peu importe où nous posons le regard, nous tombons sur une histoire concernant les dommages irréparables causés à la planète par les êtres humains, de même que sur les différents dangers qui guettent les générations actuelles et futures.

La bonne nouvelle est que bien que nous devions agir dès maintenant, nous pouvons poser des gestes pour éviter une catastrophe climatique. Si vous êtes propriétaire d’un ou plusieurs bâtiments commerciaux, vous avez un rôle encore plus important à jouer. Certains des changements qui s'imposeront relèveront du secteur technique et intéresseront plus probablement votre gestionnaire d’installation, tandis que d’autres seront des décisions stratégiques que vous devrez prendre en tant que propriétaire immobilier.

Mais par où devriez-vous commencer? Dans cet article, nous passerons en revue cinq points importants que tous les propriétaires de bâtiments commerciaux devraient connaître à propos de la transition énergétique. Fort de cette information, vous serez mieux préparé à agir contre le changement climatique au moment où cela s'avère le plus nécessaire.

1. Le rythme de l’abandon des combustibles fossiles au profit des énergies renouvelables ralentit


Comme vous le savez probablement, l’énergie « non renouvelable » provient de ressources finies ou de sources qui mettent tellement de temps à se reconstituer qu'elles pourraient tout aussi bien être finies. C’est le cas de certaines des sources d’énergie les plus connues dont nous sommes toujours dépendants aujourd’hui, comme le charbon, le gaz naturel et le pétrole. Comme ces ressources ont toutes en commun de générer des émissions de carbone, le processus visant leur abandon est souvent nommé la « décarbonisation ».

Nous comprenons l’importance de nous éloigner des énergies fossiles afin de lutter contre le changement climatique et nous avons fait de grands pas en ce sens en tant que société. En fait, une baisse constante de la consommation de combustibles fossiles a été observée aux États-Unis : de son sommet des années 1960, elle représentait 80 % de l’énergie consommée en 2019.

Quoique ces chiffres montrent qu’un changement est bel et bien en cours et que l’importance de délaisser les combustibles fossiles est reconnue, des signes pointent malheureusement vers un essoufflement du mouvement vers les énergies renouvelables. Cette situation pourrait affaiblir notre capacité à  décarboner avec succès.

L’abandon des combustibles fossiles au profit des énergies renouvelables est important, mais il convient toutefois de noter que la transition énergétique n’est pas qu’une question de décarbonisation. Elle comprend d’autres aspects importants, tels que la sécurité énergétique, l’accès à l’énergie et un souci de faciliter la croissance et le développement économiques tout en décarbonant. Ce qui nous amène à notre prochain point.

2. La transition énergétique n’est pas uniforme à l’échelle du globe


Il est très facile de voir la transition énergétique dans une optique nord-américaine, mais il importe de se rappeler que la planète s’étend bien au-delà des limites de notre continent. De ce fait, pour avoir une idée plus précise d’où nous en sommes dans notre lutte contre le changement climatique, nous devons considérer la situation mondiale et veiller à ce que toutes les régions de la planète aient accès à des sources d’énergie renouvelables et ne se retrouvent pas dépendantes de combustibles fossiles en raison de leur situation économique.
Dans un rapport publié en 2021 sur la transition énergétique mondiale, les Nations Unies ont souligné l’importance de fournir aux pays des infrastructures d’énergie renouvelable rentables. Autrement dit, il est inutile de répéter que les pays doivent réduire les émissions de carbone s’ils n’ont pas les moyens de le faire.
Le rapport précise ensuite que les pays avantagés économiquement, comme ceux membres de l’OCDE, ont l’obligation d'être des chefs de file de l’abandon des combustibles fossiles. L’organisme a conseillé à ces pays d'éliminer progressivement l'utilisation du charbon d'ici 2030 et de contribuer au financement des énergies renouvelables à l'échelle internationale.
Quelle conclusion pouvons-nous tirer de tout cela? La transition énergétique n’est pas uniforme à l’échelle du globe, et nous ne pouvons pas nous attendre à ce qu’elle le soit. Tous les pays ne disposent pas des ressources nécessaires pour se détourner des énergies non renouvelables, c’est pourquoi il est important que ceux qui ont cette possibilité agissent non seulement comme des leaders dans ce domaine, mais offrent aussi du financement et des stratégies pour aider le reste du monde à surmonter les défis posés par la transition énergétique.


3. L’énergie renouvelable n’est qu’un aspect de la solution


L’énergie renouvelable est aujourd’hui concurrentielle dans de nombreux marchés et contribue plus que jamais à l’alimentation mondiale en énergie. Néanmoins, compte tenu de l’électrification grandissante et de l’industrialisation due aux économies émergentes, nous serons incapables de réduire notre dépendance envers les combustibles fossiles sans nous attaquer à l’aspect demande de l’équation énergétique. Au bout du compte, l'énergie la plus propre et la plus abordable est celle qui n’est pas consommée.

La transition vers une économie carboneutre sera caractérisée par une augmentation de la consommation d’électricité, et non une diminution de l’utilisation de cette ressource. Bien au contraire, selon l’Energy Information Administration (EIA) des États-Unis, la consommation mondiale d’énergie devrait croître de  50 % d’ici 2050, engendrant une augmentation de la demande en électricité de 79 % pour la même période. L’utilisation efficiente de cette énergie, de même qu’une certaine souplesse dans les profils de demande énergétique, est donc cruciale pour la décarbonisation de l’ensemble des filières énergétiques et l’atteinte des objectifs de carboneutralité.

Comme l’énergie renouvelable provient de sources intermittentes, si nous souhaitons accroître la flexibilité du réseau et réduire notre dépendance envers les combustibles fossiles, nous devrons rendre les activités de la vie quotidienne plus durables. Nous en arrivons donc à notre prochain point : le rôle clé que joueront les bâtiments intelligents, adaptables et écoénergétiques dans la création d’un réseau énergétique plus propre et plus résilient.

4. Les propriétaires d’immeubles doivent être prêts à agir


Le passage à des sources d'énergie renouvelables et carboneutres constitue un projet de taille qui prendra des dizaines d’années à aboutir. Nous savons que nous devons agir rapidement si nous voulons éviter un changement climatique catastrophique, mais comment pouvons-nous combler les lacunes actuelles de la transition énergétique?

 

Heureusement, si vous êtes propriétaire d’un bâtiment commercial, vous pouvez prendre les choses en main en optimisant votre infrastructure existante. Après tout, ces immeubles sont particulièrement énergivores. En effet, ils sont responsables de  36 % de la consommation mondiale d’énergie.

Quoique cette situation soit attribuable à différents facteurs, l’un des grands coupables est le système de chauffage, ventilation et climatisation (CVC) des bâtiments. Ces systèmes sont conçus pour être purement réactifs et, de ce fait, tendent à travailler beaucoup plus dur que nécessaire pour accomplir leur tâche. Bien sûr, nous ne pourrions nous passer complètement de ces systèmes (nous tomberions en hypothermie, souffririons de coups de chaleur ou respirerions de l’air insalubre); notre seule option consiste donc à faire entrer nos systèmes de CVC dans le 21e siècle. Mais comment faire?

5. Les petits changements effectués aujourd’hui peuvent avoir des répercussions importantes dans dix ans (et préparer votre bâtiment à affronter le futur)
 

Notons d’abord un fait important : chaque immeuble est unique. Il n’existe pas de solution universelle qui conviendra à tous, nous devons donc plutôt nous tourner vers des options intuitives. Toutefois, la méthode « conventionnelle » de maintenance d'un système de CVC, avec des inspections et des projets de mise en service irréguliers et coûteux, ne suffit pas pour réduire la consommation d'énergie à l'échelle et à la vitesse requises pour relever les défis climatiques actuels.

Heureusement, la technologie moderne détient le pouvoir de réduire de façon importante les émissions de carbone de nos bâtiments, de nos villes et de nos réseaux électriques. BrainBox AI offre une solution destinée aux systèmes de CVC qui utilise une technologie d’IA prédictive exclusive afin d’analyser les schémas de consommation d’énergie d’un bâtiment et d’optimiser ses réglages en temps réel en s’appuyant sur des données internes et externes, tout en comblant les besoins en matière de confort des occupants de l’immeuble.

Examinons la question sous cet angle : la météo, les coûts énergétiques et le taux d’occupation d’un bâtiment changent tout au long de la journée, alors pourquoi traiter les besoins en chauffage, en climatisation et en ventilation comme s’ils étaient statiques? Une fois que BrainBox AI comprend les schémas de votre propriété, le système prend des décisions d’optimisation en temps réel afin de répondre à vos besoins tout en réduisant significativement votre consommation d’énergie et les pics de demande. De plus, comme BrainBox AI possède la capacité de s’adapter de manière autonome toutes les cinq minutes, vous n'avez jamais à vous soucier de l'apparition d'une inefficacité qui, autrement, ne serait détectée que par une inspection humaine.

Chez BrainBox AI, nous nous passionnons pour la réduction des effets des bâtiments commerciaux sur l’environnement, car nous tenons à la planète sur laquelle nous vivons. Joignez-vous à nous et découvrez comment BrainBox AI peut vous aider à réduire l’incidence environnementale de vos immeubles et soutenir la transition énergétique vers un avenir carboneutre.